African Youth Initiative Network

AYINET - Uganda

 
 

Le réseau d’initiative pour la jeunesse Africaine (AYINET) avec le support de USAID, à travers supporting access to justice, fostering equity and peace (SAFE – supporter l’accès à la justice, favoriser l’équité et la paix) sont venus avec le projet « engagement et participation de la jeunesse en tant que leader, les jeunes et les risques et les jeunes en tant qu’acteur du changement pour la paix et la réconciliation

 

Le projet présente une approche centré sur la jeunesse pour la transformation après guerre, la réconciliation et la construction de la paix. En utilisant des outils visant à favoriser des stratégies non-violentes pour les femmes et les hommes afin de reconnaitre et de corriger les injustices et promouvoir une culture des droits de l’Homme et de la paix. L’objectif est de mobiliser la jeunesse à apprendre comment résoudre les conflits, améliorer la communication entre les individus, faire les bons choix et renforcer les mécanismes d’adaptation culturellement appropriés. Le premier projet de l’année est mis en œuvre dans les districts de Lira, Gulu et dans le Nord de l’Ouganda.

 

Les résultats attendus du programme sont les suivants :

Renforcer les aptitudes de la jeunesse à devenir des futurs leaders et leur donner les possibilités d’un engagement civique à travers un réseau de jeunes et un programme d’inspiration pour la jeunesse.

 

Réduire la criminalité des jeunes à travers un engagement et une participation active de la jeunesse dans le but de traiter de façon constructive les causes de la violence chez les jeunes, et éviter l’exclusion et la vulnérabilité des jeunes.

 

Augmenter la compréhension de la justice transitionnelle par les communautés et générer chez les jeunes un intérêt à y participer, que ce soit dans où en dehors de l’école, qu’ils aient un travail ou non.

 

Renforcer la solidarité entre les jeunes, les échanges inter ethnique et transfrontalier dans la but de réconcilier une histoire brisée.

 

 

Le programme est conçu avec les intérêts de la consolidation des acquis de la paix et de l'autonomisation des communautés post-conflit. Il s'agit d'une approche holistique visant à mobiliser et autonomiser les jeunes leaders comme agents pour une culture de la paix, et de construire ensemble un avenir commun à partir d'un passé divisé. Cette plate-forme comprend des compétences en matière de prévention des conflits et la transformation, le renforcement des compétences dans les domaines fonctionnels nécessaires pour être un leader efficace; et les compétences nécessaires pour monter une campagne pacifique efficace façonner les politiques et programmes aux niveaux local et national; nous cherchons à étendre les réseaux de jeunes ougandais et la solidarité pour un changement social positif.

 

Le programme est conçu en considération des intérêts gagnés avec la consolidation de la paix et l’autonomisation des communautés post-conflit. Il s’agit d’une approche holistique visant à mobiliser et autonomiser les jeunes leaders comme agents pour une culture de la paix, et de construire ensemble un avenir commun à partir d’un passé divisé. Cette plate-forme comprend des compétences en matière de prévention des conflits et de transformation, le renforcement des compétences dans les domaines fonctionnels nécessaires pour être un leader efficace, et les compétences nécessaires pour monter une campagne pacifique efficace, façonner les programmes politiques au niveau local et national. Nous cherchons à étendre les réseaux de jeunes ougandais via la solidarité, pour un changement social positif.

 

Contexte :

 

En 1962, les gens du monde entier ont été impressionnés et inspirés par le courage affiché par le peuple ougandais qui se leva pour se battre pour la démocratie, les droits de l’Homme, la dignité et libéré de la colonisation. Cette énorme vague de courage et d’optimisme qui a conduit à l’indépendance du pays a été considérée comme une transformation fondamentale à même de créer des processus politiques transparents et inclusifs, capable de concilier les idéologies, les divisions ethniques, les croyances religieuses et les intérêts socio-économique. Alors que l’Etat a émergé en lançant un signal fort de légitimité en tant que gouvernement indépendant, l’Ouganda a rapidement sombré dans une histoire politique marquée par la conquête violente et la répression.

 

A ce jour, l’Ouganda n’a pas de précédent d’une transition pacifique d’un dirigeant élu à un autre, d’un parti politique vers un autre parti politique. Les facteurs contribuant généralement à l’instabilité de l’Ouganda ont été un gouvernement répressif, une allocation des ressources nationales distribués inéquitablement, des processus électoraux organisés par les l’Organisation des Nations-Unies, et généralement, le manque d’efforts spécifiques en faveur de la réconciliation nationale ce qui a fait de l’Ouganda, un pays témoin d’un activisme armé comme méthode de développement social et de changement politique.

 

Pendant ce temps, l’Ouganda est actuellement confronté à un défi de taille avec la jeunesse. Aujourd’hui, l’Ouganda est le pays avec la population la plus jeune du monde et avec le plus haut taux de chômage des pays sub-saharien et où les prisons sont peuplées à plus de 70% de jeune. Beaucoup de jeune gens, qui ont grandi entre 1980 et 2008, ont trouvé leur vie fortement touché par la guerre et ont donc été contraints de mettre entre parenthèse, ou d’abandonner les possibilités d’éducation, de trouver les moyens de subsistance et de réaliser leurs espoirs et leurs buts.

 

Beaucoup de jeunes, en particulier dans les régions du Grand Nord de l’Ouganda qui ont connu la plus longue histoire, sont actuellement déracinés, sans emploi, voir aliénés et intolérants et ont peu d’opportunité de changer positivement, ce qui représente en fait, une masse de personne prête à être recrutée par des groupes violents. Il est donc extrêmement important d’engager la jeunesse à être responsable dans la construction effective d’une culture de paix, de tolérance et de droits de l’Homme en Ouganda, d’engager les jeunes dans le processus de planification de la justice transitionnelle, de contribuer à la diminution du nombre de jeunes impliqués dans les procédures pénales et accroitre la résistance des jeunes face à la violence et à la pauvreté.

 

Quick links

Join our mailing list

Follow Us

Address

Plot 68/70, Police Road

Junior Quarters

P. O. Box 981, Lira-Uganda

© African Youth Initiative Network - Uganda 2017

Follow Us

Follow Us

Follow Us

Join our mailing list

Join our mailing list

Join our mailing list

Plot 68/70, Police Road

Junior Quarters

P. O. Box 981, Lira-Uganda

Quick links

Join our mailing list

Follow Us

© African Youth Initiative Network - Uganda 2016

Address

Plot 68/70, Police Road

Junior Quarters

P. O. Box 981, Lira-Uganda

Join our mailing list

Quick links

Follow Us

Address

© African Youth Initiative Network - Uganda 2016

© African Youth Initiative Network - Uganda 2016

 

African Youth Initiative Network

AYINET - Uganda

|

|

Opportunities

African Youth Initiative Network

 

African Youth Initiative Network

 

African Youth Initiative Network

 

 
 
 

© African Youth Initiative Network - Uganda 2016